Télédetection

La télédétection est un outil permettant d'estimer la biomasse fourragère sur les parcelles à l'aide d'images satellites.

L'indice de végétation par différence normalisée (NDVI) est calculé à partir des bandes spectrales "rouge" et "proche infrarouge" (PIR) d'une image satellite multispectrale. Le PIR réagit à la chlorophylle contenue dans les plantes. Il permet ainsi d'estimer la biomasse fourragère présente sur les parcelles. Il s'agit d'une méthode non destructive qui nous permet d'obtenir des données sur de grandes surfaces et à distance. Pour cela, une phase d'enquête sur le terrain est nécessaire au préalable afin de relier la quantité de biomasse sur le terrain à l'IVDN calculé. Ce travail a été réalisé au cours de la première phase du projet ARChE_Net.

tldtection.png

Dans un premier temps, l'objectif des études menées via le NDVI est de valider un ou plusieurs modèles pédoclimatiques dépendants adaptés à chaque pays de la zone de l'Océan Indien. Les images satellites seront utilisées pour mesurer l'évolution de l'activité végétale au cours des différentes saisons et les données acquises par les satellites dans les régions du visible et du proche infrarouge seront utilisées pour calculer les indices NDVI ; ces indices sont fortement corrélés avec la densité de la couverture végétale et la capacité des plantes à absorber la lumière du soleil et à la convertir en biomasse.

L'outil de suivi de la biomasse met ainsi en relation les modes de croissance des herbes dépendant du climat du sol et les informations géoréférencées (indices NDVI, données météorologiques, mesures au sol) pour cartographier (Système d'information géographique) la disponibilité et la valeur nutritionnelle des ressources fourragères d'un territoire. L'outil peut ainsi fournir des informations, en temps réel, qui permettent aux éleveurs de mieux gérer le nombre de leurs animaux et/ou la mobilité de leurs troupeaux par rapport à la disponibilité attendue des ressources fourragères.

Un indice de végétation utilisé dans le projet ECLIPSE est le NDVI (Normalized Difference Vegetation Index). Il met en évidence la différence entre la bande rouge visible et la bande proche infrarouge pour montrer la quantité de végétation. Il en résulte des valeurs allant de -1.

Photo : projet ECLIPSE, tous droits réservés