Ailleurs dans la recherche : valoriser et préserver le zébu Mahorais grâce au projet DEFI ANIMAL

La caractérisation et de la gestion des races locales de ruminants à Mayotte est un des objectifs du projet RITA (Réseau d’Innovation et de Transfert Agricole) DEFI ANIMAL (DA) Mayotte. La première phase (2015-2017), dans le cadre de l’action « Conservation et développement des ressources génétiques animales des filières ruminantes à Mayotte » a permis d’effectuer une première caractérisation de la race Zébu Mahorais sur les plans zootechniques, phénotypiques et génétiques.

Cet article a été écrit par Zsuzsanna ZSUPPAN, antenne du Cirad à Mayotte. 

photo article zbuUn Zébu Mahorais © Zsuzsanna ZSUPPAN, Cirad Mayotte (figure 1)

Aujourd’hui, grâce aux résultats du projet DA phase 1, l’originalité de la race zébu à Mayotte a été mise en avant par une reconnaissance de la race bovine Zébu Mahorais et une code race 90 lui a été attribué par la CNAG (Commission Nationale d’Amélioration Génétique) du Ministère chargé de l’Agriculture et de l'Alimentation. Cette reconnaissance permet la poursuite de la phase 2 du projet (2019-2021) afin d’élaborer des outils de gestion de la population de Zébu Mahorais tels que la grille de notation qui sera mise en place dans un programme de conservation et valorisation de la race locale à Mayotte.

Qu’est-ce que le pointage ?

Le pointage correspond à une description du phénotype (ensemble des caractères apparents) d'un animal vivant à un âge donné (à partir de 2 ans). Différents critères morphologiques sont évalués et notés ; certains sont de nature qualitative comme par exemple la couleur et le motif de la robe, la pigmentation de la peau, des muqueuses, des onglons, des cornes…etc) ; d’autres sont des mensurations (caractères mesurables (Fig.1)).

Comment établir la grille de pointage du Zébu Mahorais ?

Des analyses génétiques (SNP haute densité) ont permis d’évaluer pour 150 animaux ayant un profil morphologique de type « zébu », le degré de métissage avec les races zébus, taurines européennes et taurines africaines, présentes dans les bases de données internationales.
Le rapprochement entre ces données génétiques et les évaluations phénotypiques ont permis de repérer les caractéristiques morphologiques liées à un degré élevé de métissage avec les races taurines africaines et européennes, et d’identifier des critères d’exclusion de la race zébu.Toutefois, le degré de métissage avec les races taurines africaines n’est pas considéré aussi pénalisant que celui avec les races taurines européennes, car le Zébu Mahorais est issu de métissage ancien entre zébus indiens et taurins africains. 
La notation est linéaire, de 0 (exclusion) à 5 points, et reflète des caractères qui sont peu à très représentatifs du Zébu Mahorais. 

Comment reconnaître un Zébu Mahorais ?

Les critères d’exclusion, qui sont liés à un degré de métissage élevé avec les races taurines européennes, peuvent être repérés rapidement sur le terrain. Aucun Zébu Mahorais ne présente de pigmentation rose de la peau, du mufle, des paupières et des onglons.  Le profil de la tête est toujours rectiligne, jamais concave, ce qui est très fréquent chez les races européennes. Une tête entièrement blanche est également un signe de croisement avec les races laitières ; ces signes sont donc des critères éliminatoires, tout comme les poils frisés et abondants et les oreilles pendantes. Finalement, un Zébu Mahorais (Fig.1) est un bovin à bosse et à cornes présentant des profils morphologiques variés.

A quoi ça sert la grille de pointage du Zébu Mahorais ?

Cette grille de notation est un outil de gestion des reproducteurs qui permet de noter, d’identifier et de conserver les animaux du type racial "zébu". Cette grille permettra non seulement la sélection des futurs reproducteurs à garder dans les élevages mais également d'inscrire les animaux dans le livre généalogique de la race bovine Zébu Mahorais, dans la perspective de la mise en place d’un Organisme de Sélection afin de conserver et valoriser cette race locale.